Le guide de votre bien-être à domicile

Détente en voiture

Actualités

Femme au volant et stress: les meilleures applications pour l’éviter

Les femmes au volant n’ont pas toujours une très bonne réputation. Cela peut être justifié (ou pas) avec toutes les choses qu’elles ont en tête et dont elles devraient s’en occuper. Alors pour remettre un peu d’ordre dans tout cela, éliminons toutes les sources de stress en voiture et conduisons zen ! L’astuce ? Télécharger des applications mobiles pour repérer rapidement une place de parking, éviter les bouchons, choisir le trajet le plus avantageux et même trouver le dépanneur le plus proche.

Les applications pour connaitre la circulation en temps réel

Plus la circulation est bouchée, plus le stress monte ! Pour éviter ce désagrément, connectez-vous sur « V-traffic » ou sur « Waze ». Des applications qu’il faut absolument utiliser pour déjouer les ralentissements. Compatibles avec tous les smartphones et surtout gratuites, elles font mieux que les GPS haut de gamme. Il faut le rappeler également que Waze est l’application de trafic et de navigation par excellence, car elle regroupe la plus grande communauté au monde.
Adopter ce dernier au volant de votre voiture vous permettra de connaître toutes les informations sur la circulation : bouchon, accident, travaux, contrôle de police…Mieux encore, elle vous propose l’itinéraire qu’elle juge le plus avantageux et le plus rapide. En prime, grâce aux autres utilisateurs, vous pourrez choisir la station d’essence la moins chère sur votre route. Dans le cas d’un souci durant le trajet, l’application va vous permettre de communiquer avec les membres instantanément, et qui pourront vous apporter solution.

Les applications de choix pour trouver des places de parking

Fini les pertes de temps pour pouvoir se garer tranquillement, ce qui est particulièrement rageant ! La technologie nous aide désormais à repérer la meilleure place disponible juste en quelques clics. Plusieurs applications sont disponibles à cet effet, mais « One Park » mérite tout de même une attention particulière.
Partout en France, elle sera votre alliée pour un stationnement rapide, en toute tranquillité et à moindre coût avec son vaste réseau de parkings connectés. Vous n’avez qu’à choisir la place qui vous convient et la réserver pour un stationnement de suite ou pour plus tard. Plusieurs petites options qui vous faciliteront encore plus la vie y sont aussi incluses ! Pour celles qui sont en région Île-de-France entre autres, « path To park » vous mènera gratuitement aux places disponibles et « Yespark » affichera les parkings intéressants pour un abonnement mensuel.


Trouvez facilement votre itinéraire et un garage en cas de panne

Vous n’êtes pas satisfait de votre GPS ou peut être souhaitez-vous juste gagner quelques précieuses minutes et pourquoi pas quelques litres de carburants ? Eh bien essayez l’application « Open Street »! Elle calcule pour vous l’itinéraire le plus court et le plus rapide pour une destination donnée, c’est-à-dire qu’elle vous permettra de faire une économie non négligeable en temps et aussi en argent. Pour les pannes inopinées, ne vous tracassez plus, SOS garage est là pour celles qui sont sous Androïd et Mobigarage pour les utilisateurs d’iPhone. Ces deux applications vous indiqueront automatiquement les garages et dépanneurs à proximité. Cependant, bien que les pannes arrivent généralement par surprise, il faut penser avant tout mettre à jour son contrôle technique afin de conduire en toute tranquillité.

Voyage avec bébé : en voiture, en train ou en avion, les bons plans

En voiture
• Prenez de préférence la route à une date à laquelle il n'y a pas d'embouteillages à prévoir.
• Partez lorsque Bébé est fatigué. Il s'endormira plus facilement.
• Langez votre bébé et donnez-lui à manger avant de prendre la route.
• Prévoyez une protection solaire dans la voiture. Un tissu coincé dans la fenêtre fera l'affaire. Attention à la climatisation : les bébés se refroidissent plus rapidement que les adultes. Evitez de mettre bébé dans les courants d’air si vous roulez les fenêtres ouvertes.
• Arrêtez-vous au moins toutes les deux heures et faites une pause d’une demi-heure.
• Prévoyez des petits pots HiPP fruits & céréales ou HiPP aux fruits, dans leur emballage plastique ils sont faciles à transporter, suffisemment de boissons comme Hipp eau minérale et jus de fruits ou HiPP tisane & jus de fruits Bio pour le voyage.
• Gardez la nourriture à portée de main. Emballez-la dans un sac isotherme et veillez à ce que les aliments ne soient pas trop froids. N'oubliez pas de prendre quelques serviettes de toilette, lingettes/serviettes et sacs poubelle.
• Gardez bébé toujours attaché dans son siège lorsque vous roulez.

En avion
• Même les pédiate n’ont aucune contre-indication à voyager en avion.
• La seule exception : un refroidissement ! le changement de pressurisation peut entrainer de fortes douleurs aux oreilles. Les gouttes pour le nez sont très efficaces mais il est préférable d’avoir l’avis d’un médecin.
• Demandez les compagnies aériennes si elles possèdent des places spécifiques pour les familles avec bébé. Plusieurs compagnies proposent des petits-lits pour les vols longue-distance.
• Dans tous les cas il vous faut biberon, tétine, des grosses chaussettes, une couverture, des couches, des lingettes et jouets ou livre à images dans votre bagage à main pour être paré à toute éventualité. Vous pouvez également demander aux assistants de bord de vous réchauffer le petit pot ou de vous apporter de l’eau pour péparer le biberon de lait.
• Important : les liquides ne sont tolérés qu’en petite quantité à bord des avions. Les liquides et les gels ne peuvent pas excéder 100 ml et doivent être transportés dans des sachets transparents refermables. Il est donc préférable d’acheter les produits de soin pour bébé en version mini. La nourriture de bébé dont vous avez besoin pendant le vol est la seule chose que vous n’avez pas besoin de mettre en sachet transparent.
• Allaitez votre bébé pendant le décollage et l'atterrissage, ou gardez un biberon ou une tétine à portée de main. La déglutition compense les changements de pression et évite les douleurs auditives.
• En raison de la sécheresse de l'air, nous vous recommandons de donner fréquemment à boire à votre bébé.
• Dans la majorité des cas, les bébés voyagent gratuitement ou bénéficient d'un tarif réduit à 10% du prix normal. C'est pourquoi, ils ne peuvent occuper un siege.

En train
• Réservez le trajet et les sièges suffisamment tôt (3 mois avant). Il existe des wagons pour les familles ou des zones pour les familles où il y a des jeux et suffisamment de place pour les poussettes, les bagages, etc... dans les trains InterCity.
• Pour les bagages plus encombrants, vous pouvez les faire chercher et livrer sur votre lieu de vacances par le service "porte à porte" de la SBB Bahn. Pour réserver en ligne sur le site SBB cliquez ici.
• En fonction du train, il existe plusieurs espaces-change. Dans les trains à un étage, la table à langer se trouve dans les toilettes pour handicapés. Dans les trains à deux étages, vous pouvez changer bébé dans les espaces "famille". Dans cette zone, nous vous remercions de bien vouloir prévenir les autres passagers lorsque vous changez bébé afin de compter sur leur indulgence.

Combattre le stress du permis de conduite : les bons conseils

Le manque de confiance en soi
La peur est permanente quand on manque de confiance en soi et les doutes viennent freiner les compétences. Savoir ce qu’il faut faire mais on fait l’inverse car on doute sur tout. Il faut se mettre dans la tête que c’est une étape indispensable à passer dans un but de s’améliorer. Et que si les autres peuvent le faire, vous aussi. Ne pas avoir peur de faire des erreurs car vous apprenez toujours, le formateur est là pour vous guider et corriger vos erreurs.

Apprendre à se relaxer
Si vous avez du mal à enlever vos peurs, il faut bien vous relaxer avant. Un simple massage pourra être de grande aide pour vous. Juste avant de passer votre leçon de conduite, se faire un peu masser vous permettra de vous détendre et d’oublier les doutes. Il y a aussi une méthode de relaxation qui a le vent en poupe ces dernières années et c’est la sophrologie.

Faire du sport
Suer quelques minutes le temps d’un jogging ou d’une petite partie de basket vous permettra d’avoir un esprit et un corps sain. Après une petite douche et vous aurez la pêche. Vous ferez votre leçon en mode détendu.

Faire une pause
Avec trop de stress l’apprentissage n’avance pas parfois même on régresse. Si le formateur voit que vous n’êtes vraiment pas à l’aise et que vous n’avancez pas, il est préférable de prendre une pause d’un mois ou deux avant de reprendre la formation. Après une période de remise en question, vous serez plus efficace et la conduite sera différente car vous savez déjà ce qu’on attend de vous.

La conduite assistée
Vous aurez l’opportunité de conduire avec un accompagnateur, pendant 3 mois minimum et 1000 km minimum, et pouvoir passer ensuite votre permis. Une chance à saisir, puisque vous allez pouvoir augmenter votre expérience. Conduire avec un proche peut être également plus rassurant qu’avec votre moniteur. Le but est de vous permettre de vous sentir plus à l’aise le jour de l’examen du permis de conduire.

Utilisation du kit main libre désormais interdite : les nouvelles solutions pour téléphoner en voiture

Depuis le 30 juin 2015, l’oreillette kit main libre est interdite en voiture. En effet, le Ministère de l’intérieur a considéré que le kit main libre est un accessoire qui empêche le conducteur d’entendre ce qui se passe autour de lui alors que le but est qu’il garde l’appréhension du monde extérieur. Cette interdiction concerne uniquement les kits mains libres à écouteur (oreillettes Bluetooth, oreillettes filaires vendues avec les téléphones…). Mais pour recevoir un appel ou appeler en voiture, il existe de nouveaux accessoires tout aussi pratique :
-le kit mains libres Bluetooth avec haut-parleurs : c’est un accessoire qui se fixe en général sur le pare-soleil du véhicule et qui dispose d’une batterie. La conversation se transmet grâce au bluetooth du téléphone et via un micro et un haut-parleur intégré.
-le kit mains libres avec transmetteur FM : c’est un accessoire qui se branche directement sur la prise allume-cigare et qui se connecte au bluetooth du téléphone. La voix est retransmise sur les haut-parleurs de la voiture et l’appareil dispose de son propre micro.
- le kit mains libres de première monte : c’est un appareil intégré à l’autoradio de la voiture et qui possède un micro intégré au dessus du pare-brise. Il utilise aussi la connexion bluetooth pour transmettre la conversation sur les haut-parleurs du véhicule.

Huawei Carfi : l’accessoire qui diffuse le wifi dans votre voiture

Rester connecté…le mot d’ordre de la génération d’aujourd’hui qui est une génération 100% connectée. Le constructeur chinois Huawei a présenté son nouveau produit Carfi durant l’édition 2015 du Mobile World Congress de Barcelone.
L’objet en question est un appareil qui se branche sur la prise allume-cigare du véhicule et qui permet de diffuser du wifi pour tous les occupants de la voiture. Ainsi les passagers pourront s’occuper avec leurs smartphones ou leurs ordinateurs durant le trajet. Cet accessoire intègre une carte SIM avec un abonnement Data pour avoir accès à internet.
Selon la marque chinoise, le Carfi peut capter les réseaux mobiles afin de les utiliser pour créer un réseau wifi dans la voiture. C’est une technique un peu similaire au Domino d’Orange, qui est un boîtier nomade transformant les réseaux 3G et 4G en hotspots Wifi. Si le prix de lancement n’a pas encore été indiqué, le Carfi garantit déjà qu’aux moins 10 personnes peuvent se connecter à son wifi.

Les voitures sans chauffeur, en circulation aux Royaume-Uni

La voiture autonome Lutz Pathfinder Pod est le premier quatre roues à véhiculer sans chauffeur. Aux Etats-Unis, cette voiture a déjà obtenu l’autorisation de circuler dans les routes publiques dans quatre états américains. Aux Royaume-Uni, elle a également obtenu son feu vert. Désormais, les prototypes circulent dans les rues anglaises et ne passent pas inaperçus.

Plus de 19 millions de livres ont été déboursés par le gouvernement britannique pour développer les voitures autonomes. Pour cette première expérience dans les rues publiques, Greenwich, Coventry, Milton Keynes et Bristol ont été les villes choisies. Conçu par le groupe RDM, le Lutz Pathfinder Pod dispose de 22 capteurs, de radars, de lasers et de caméras panoramiques. A la différence de la Google Car, ce prototype empruntera uniquement la chaussée et certaines voies piétonnes. Il peut accueillir deux personnes à son bord et rouler à une vitesse maximale de 25km/H. Cette petite voiture dispose d’une autonomie de huit heures et parcourir jusqu’à 65 kilomètres. Selon les experts, 93% des accidents sont dus par une erreur du conducteur. Les voitures autonomes ne sont pas distraites et ni fatiguées. Elles sont plus efficaces qu’un chauffeur humain. La première flotte de petites voitures autonomes est déjà très attendue car elles seront utilisées comme taxi entre les gares, les boutiques et les attractions touristiques.

Rappelons que les voitures autonomes ne seront disponibles pour le grand public que vers la fin de 2015. Elles sont toujours en phase de test et n’accueillent pas encore des clients.

Stress en voiture : les bons conseils pour l’éviter

Si les hommes sont connus pour être impatients ce sont surtout les femmes qui stressent au volant. Embouteillage, mauvais temps, dysfonctionnement mécanique, mauvais état des routes, passagers indésirables ou retard : tout cela peut constituer une source de stress chez la personne qui est au volant. Conduire une voiture n’est pas une chose anodine car c’est plus une corvée qu’un plaisir pour beaucoup. Pour apprendre à se détendre en voiture et apprécier le trajet ; voici des conseils pratiques qui vous aideront efficacement à réduire le stress en voiture :

-les bienfaits de la musique : il est conseillé d’écouter de la musique relaxante si vous sentez le stress venir en voiture. Pour cela, vous pouvez utiliser un lecteur CD ou bien un mp3 ou votre téléphone. Choisissez plutôt des musiques calmes comme le son de la nature (bruit de vague, sifflement du vent, cri d’oiseaux…), de la musique classique ou du slow.

-faites un bon choix d’itinéraire : si le trajet que vous preniez habituellement présente souvent des bouchons, prenez les routes secondaires des campagnes même si pour cela vous aurez beaucoup plus de kilomètres à parcourir. L’essentiel c’est que le trajet ne vous stresse pas et que vous arriviez de bonne humeur à destination.

-prenez de l’avance : assurez-vous de ne pas être en retard pour ne pas vous brusquer en route. Il est conseillé de partir plus tôt que l’heure prévue pour être plus zen durant le trajet. Même s’il y a des embouteillages, vous êtes serein car vous êtes confiant d’arriver à temps à destination.

-ne conduisez pas la nuit : si possible évitez de conduire la nuit car cela induit automatiquement au stress

-les petites astuces : votre voiture est un endroit de relaxation. Assurez-vous d’avoir les bons accessoires pour cela, par exemple un coussin confortable et pourquoi pas massant ou un lecteur/radio.

Limiter la pollution à l’intérieur de la voiture

Dans sa dernière recherche, l’ASEF ou Association Santé Environnement France s’est intéressé au taux des polluants automobiles qui se retrouvent dans l’air intérieur de la voiture. Les résultats ont démontré que l’habitacle ne permet pas de fuir la pollution extérieure.

L’étude

De 8 h à 10 h, les experts de l’ASEF ont réalisé des tests sur les axes importants de Paris, de Grenoble et de l’agglomération Aix-Marseille. Cette démarche leur a permis de mesurer en microgrammes par mètres cubes la présence de particules fines PM2.5 et PM1, de benzène C6H6 et de dioxyde d’azote NO2 dans les voitures malgré l’utilisation des filtres. Ces polluants sont liés aux troubles respiratoires, aux allergies, aux asthmes et aux cancers qui s’aggravent suivant la durée et l’intensité d’exposition.

L’ASEF s’est surtout intéressé aux voitures diesel de 1 à 17 ans qui dominent le parc français et l’étude sélectionné une Peugeot 306 (1996), une Fiat Doblo (2005), une Renault Scénic (2001), une BMW Série 1 (2010), une Peugeot 308 SW (2012) et une Ford C-Max (2011) et les résultats obtenus ont dépassé les seuils critiques instaurés par l’Union Européenne et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : entre 75 et plus de 110 μg/m3 (microgrammes par mètre cube) de particules fines PM2.5 à Paris si la valeur limite annuelle de l’Union Européenne est de 25 μg/m3 pour cette année 2013.

Les solutions

Pour une rétablir la détente en voiture et éviter un empoisonnement journalier, les spécialistes de l’ASEF conseillent aux automobilistes d’aérer l’habitacle en ouvrant les fenêtres en dehors des embouteillages, utiliser le recyclage de l’air dans les tunnels, entretenir régulièrement la climatisation et opter pour des huiles essentielles parfumées au lieu des désodorisants riches en substances chimiques actives.

Une conduite auto adaptée pendant les vacances

Avant d’arriver à la destination de vos rêves, vous devez faire face aux embouteillages, à la chaleur et les conduites nocturnes sur le trajet de vacances. Pour une meilleure détente en voiture et un voyage en sécurité, suivez nos conseils.

Les bouchons et les longs trajets

Sous l’effet de la chaleur et des embouteillages, privilégiez les pauses dans les aires d’autoroutes pour se calmer, faire la sieste, manger léger ou se dégourdir les jambes. A noter qu’une pause de 15 à 20 minutes s’impose toutes les 2 heures.

Eviter la surchauffe

Pour prévenir le choc thermique, la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur ne doit pas dépasser les 5°C. Pour y arriver, utilisez la climatisation, ne surchargez pas la voiture, rafraichissez-la température intérieure avec de petites serviettes éponges imbibées d’eau et installez-les dans les coins de toutes les fenêtres, faites circuler l’air avec une petite ouverture à la fenêtre à l’avant de la voiture, utilisez des pare-soleils à l’arrière et à l’avant (durant les stationnements), rafraichissez-vous avec un brumisateur d’eau et placez les bouteilles d’eau dans une glacière.

Voyage de nuit

En roulant la nuit, vous vous échappez aux chaleurs et aux embouteillages mais il faudra redoubler d’attention avec le manque de visibilité. En rappel, la majorité des accidents d’autoroute est causée par l’endormissement au volant et il vaut mieux s’arrêter dans un lieu sûr dès que vous ressentez des picotements dans les yeux, avez le dos et la nuque raides ou les paupières lourdes.

Enfin, devenez adepte de la conduite zen en roulant « malin » (100 à 90Km/heure pour un trajet de 200 km), en consommant moins et en misant sur l’écoconduite.

High-tech : place aux voitures connectées

Une récente statistique de l’INSEE confirme que les français passent en moyenne une heure par jour dans leur voiture durant les trajets reliant le domicile au lieu de travail. Avec les avancées technologiques, les moments passés dans les embouteillages ne seront plus une perte de temps car vous pouvez dorénavant rouler dans une voiture connectée dotée des systèmes adaptés pour vous donner toutes les informations sur le trafic, vous permettre de passer un appel d’urgence grâce à son bouton de secours et bénéficier d’un « info-tainment » personnalisable à souhait.

Notre capacité à gérer des taches multiples sera encore mieux exploitée à l’arrivée des voitures sans chauffeurs qui nous permettront de profiter de ce temps libre pour entrer en relation avec les proches ou développer de nouvelles stratégies de vente.

Des modèles de voiture intelligente

Parmi les grands constructeurs automobiles qui exploitent déjà cette connectivité, General Motors s’est allié avec une école de design pour créer des fenêtres de voiture avec écrans tactiles connectés pour faciliter la connexion sur les réseaux sociaux ou participer à des jeux en ligne. Il y a aussi Tesla Motors, le spécialiste en voitures de sport électriques équipées d’une technologie qui permet au véhicule de se déplacer tandis que son conducteur ou ses passagers interagissent avec un écran tactile.

Un nouveau support publicitaire

En tant que media d’achat online, cette nouvelle connectivité sera exploitée par les spécialistes en marketing afin de diffuser des campagnes publicitaires durant une période où les consommateurs serons obligés de rester coincés dans les embouteillages. Pour finir, les informations sur les adresses de restaurants ou de centre commerciaux nous permettront de bénéficier plus de temps libre pour se détendre ou se divertir.

Bruxelles : gros plan sur le 91e Salon automobile

Du 11 au 20 janvier 2013, la 91e édition du Salon automobile de Bruxelles accueille les passionnés avec un point d’honneur pour les deux-roues, les utilitaires légers et les voitures de loisirs. Organisé toutes les années impaires, l’événement du FEBIAC a choisi cette année l’expérience et l’animation comme thème principaux.

Place aux modèles populaires

Pour les familles et les professionnels, il y aura un large choix entre les véhicules utilitaires légers et les voitures de loisir. La diversification est de mise pour cette gamme d’automobiles populaires multifonctionnels alliant plaisir de conduite, flexibilité, espace et confort. Le choix est vaste avec les tout-terrains, les mono volumes, les breaks et les modèles off-road.

Des deux roues à succès

Puisque les consommateurs recherchent un maximum de mobilité, les motos et les scooters seront visibles dans les Palais 1 et 3. Tous les modèles de deux-roues disponibles sur le marché seront représentés avec les gammes d’équipements pour motos et motards, les services, les pièces et les différents accessoires.

Les vélos

Cette édition 2013 du Salon automobile de Bruxelles sera marquée par le retour des vélos. Intitulé « Vélo&Co », le salon du vélo se tient du 11 au 14 janvier dans le hall 2 en misant sur la mobilité et l’écologie, le lifestyle, les loisirs, la détente et le sport cycliste. Tout l’univers du cyclisme y sera représenté par des fédérations sportives, des associations pour la mobilité, des organisations cyclistes et des prestations touristiques.

Une exposition exclusive

Pour les passionnés, le Palais 11 accueillera l’exposition exclusive Dream Cars for Wishes les 19 et 20 janvier 2013. Ce sera un parc de 50 modèles de collection qui exauceront les souhaits des amateurs et autres amoureux de voitures luxueuses.

Routiers : luttez contre la somnolence au volant !

D’après les données statistiques, 37% des accidents routiers mortels sont dus à la somnolence. Pour lutter contre ce fléau, les scientifiques ne cessent de travailler sur des méthodes efficaces pour éviter les malaises et les endormissements au volant. Au laboratoire « Sommeil, attention et neuropsychiatrie » du CNRS/Université Bordeaux Segalen, une collaboration avec des spécialistes suédois a permis de prouver qu’à part le café, une exposition continue à lumière bleue est aussi efficace pour améliorer la vigilance au volant lors des trajets nocturnes.

Les déroulements de l’expérience

Réalisée sur 48 volontaires âgés de 33,2 ans en moyenne, l’étude observait les comportements des conducteurs nocturnes lors de leurs 3 nuits de conduite sur 400 km d’autoroute. Pour plus de précision, les conduites ont été espacées d’au moins 7 jours et les tests étaient effectués entre 1h et 5h15 du matin, ce, avec une pause de 15 minutes à la moitié du trajet. Lors de ces expérimentations, une partie des participants a été exposée continuellement à la lumière bleue, une autre à deux tasses de café (200 mg de caféine) et la dernière à deux tasses de décaféinés (placebo). Après cela, les scientifiques ont observé le nombre d’ascension des lignes blanches de dépassement et de bord de chaussée : plus de 26 franchissements involontaires pour les participants soumis au décaféiné, 15 pour la lumière bleue et 13 pour le café.

Pour ce qui est de l’effet de la lumière bleue, de précédentes études ont confirmé qu’elle a un impact sur notre humeur, notre vigilance nocturne et notre réaction immédiate face à un stimulus lumineux. C’est également le cas en chromothérapie, une médecine alternative qui utilise les bienfaits des couleurs et de la lumière pour agir sur notre état physique, émotionnel, mental et spirituel.

Hiver : comment réduire les risques d’accident de la route ?

Mis à part la neige, l’hiver apporte son lot de désagréments qui peuvent provoquer des dommages irréparables. Pour ceux qui ne possèdent pas des équipements professionnels, il existe quelques méthodes pratiques et indispensables pour entretenir la voiture.

Lutter contre la neige

Les pneus sont les meilleurs alliés dans la lutte contre le patinage sur un sol enneigé. Pour ceux qui n’en utilisent pas, il existe des chaines adaptables à la dimension des roues. Plus simple encore, les tapis de sol indépendants de devant et derrière les roues motrices permettent de réussir à s’en sortir.

Le problème de givre

En cas de forte tempête, le givre sur le pare-brise nécessite une spatule spéciale. Pour ceux qui n’en possèdent pas, un couteau à peintre ordinaire fera l’affaire tandis que les objets en plastiques sont mauvais car ils rayent les vitres. Pour les longues soirées d’hiver, il suffit de frotter un demi-oignon sur le pare-brise et le lendemain matin, un coup de lave-glace suffira à enlever les traces.

Le gel des serrures et des jointures

Pour éviter le gel des serrures de la voiture, il suffit d’anticiper en collant du ruban adhésif sur tous les orifices avant la tombée de la nuit. Cette technique est également conseillée durant les lavages de voiture en saison hivernale. En ce qui concerne les joints des portières, l’huile de vaseline permet d’éviter les effets collants du gel.

La buée des vitres intérieures

Un fois à l’intérieur, la climatisation permet d’empêcher la formation de buées sur les vitres. Pour plus de résultat, il est astucieux de d’utiliser un chiffon sec préalablement trempé dans de la liquide vaisselle et qui a pris le temps de sécher. Cette astuce peut servir pendant quelques semaines.

Retour des vacances : prudence sur la route !

Pour tous les vacanciers, la fin du mois d’août annonce la reprise de la route pour retrouver les habitudes et les routines habituelles. Pour ces longs kilomètres à venir, il est important de respecter quelques règles de conduite pour un voyage sans encombres.

Réussir à ne pas somnoler

La majorité des accidents mortels sur les autoroutes sont dus à la somnolence. Pour éviter la fatigue, il existe quelques signes infaillibles qui annoncent cet état caractéristique des longs trajets : les yeux picotent, la nuque devient raide, des douleurs commencent à envahir le dos et le regard devient fixe. Après tous ces signes annonciateurs, les bâillements et les paupières lourdes amènent à l’endormissement. Selon les directives de l’Association professionnelle des autoroutes, il faut savoir s’arrêter en cas de fatigue car « Contrairement aux idées reçues, ouvrir la fenêtre, monter le son de la radio ou… vous mettre des gifles ne vous empêchera pas de vous assoupir ». Une pause de 15 minutes est indispensable pour permettre au corps de se reposer un peu. « Evitez de conduire plus de six à huit heures par 24 heures et n’hésitez pas à vous arrêter dix ou vingt minutes toutes les deux heures. Le risque d’endormissement est maximum entre 13 heures et 16 heures ». Il est donc essentiel d’alléger le repas du midi pour éviter tout risque d’endormissement.

Une meilleure détente en voiture !

Puisque nous passons plusieurs heures au volant, il est important de savoir éviter les trapèzes caractéristiques des cervicales et des jambes. Pour moins de pression musculaire, des arrêts réguliers sur les aires d’autoroute permettent d’effectuer cinq minutes d’exercices d’étirement : pour détendre la nuque, il suffit de mettre les paumes des mains à plat sur l’arrière du crâne puis baisser la tête en appuyant doucement durant une dizaine de secondes avec les mains. Pour le dos et les lombaires, il faut poser les pieds sur le pare-chocs ou le capot de la voiture, fléchir le corps puis étendre la jambe en essayant d’attraper le pied, la cheville ou le mollet pendant dix secondes trois fois de suite sur chaque jambe.