Le guide de votre bien-être à domicile

Détente en voiture

La conduite en voiture : les facteurs de stress

conduite voiture

© Yanlev - Fotolia.com

Conduire sa voiture apporte, certes, de nombreux avantages. Toutefois, ce mode de déplacement engendre également de multiples situations de stress, causées principalement par la fatigue, l'environnement ou les autres conducteurs.
  1. Les embouteillages et la place de parking
  2. L’enfer, c’est les autres...
  3. Par temps de pluie

Conduire une voiture est loin d'être de tout repos, on s'en rend vite compte après une heure de route lorsque l’on rentre chez soi fatigué et un peu groggy. Se déplacer en voiture demande une concentration et une énergie constante pour évaluer tous les dangers, autant lié à l’environnement extérieur qu’à la surveillance des passagers que l’on transporte, notamment les enfants.

Les embouteillages et la place de parking

Lors de nos déplacements en voiture, les causes de stress sont principalement dues au temps perdu sur la route par les embouteillages en ville, les arrêts constants au feu rouge ou encore par le « gros bouchon » paralysant la route des vacances. De plus, dans notre société en pleine mutation, perdre deux heures de son temps dans des bouchons routiers est à la limite du supportable.

La difficulté et le temps plus ou moins long à chercher une place de parking pour garer son véhicule génèrent également un stress important, notamment dans les villes. Les manœuvres délicates pour stationner créent de l'anxiété pour certains automobilistes. Vivre dans un monde en « voie rapide », où il ne faut pas gêner son voisin trop longtemps, ne facilite pas la vie du conducteur qui veut effectuer, sereinement, un créneau dans un petit espace.

L’enfer, c’est les autres...

C'est l'un des premiers facteurs d'énervement pour les automobilistes. Les autres conducteurs nous dérangent souvent par leurs manières de conduire, et notamment, lorsqu’ils font preuve de manque de respect ou d’intolérance. Les « autres » représentent aussi les personnes qui nous accompagnent, comme le conjoint quelque peu « râleur » ou les enfants bruyants et impatients.

Par temps de pluie

Rouler en voiture la nuit, ou par temps de pluie ou de neige, nous oblige à nous concentrer davantage pour éviter toute imprudence et veiller constamment à notre propre sécurité et à celle des autres. Si on y rajoute d'autres facteurs gênants comme les embouteillages, le parking complet, les enfants qui hurlent dans l'habitacle et les autres automobilistes qui ne respectent rien, le stress est à son comble...

Pour éviter de faire sauter la soupape, il faut trouver des moyens pratiques et matériels pour gérer les tensions lors de nos déplacements en voiture.